Alexandre Morin

Alexandre Morin

Technique de danse contemporaine

Originaire des Laurentides au Québec, Alexandre Morin est diplômé de l’École de danse contemporaine de Montréal en 2013. Alexandre est le lauréat de la bourse Hnatyshyn Fondation, pour artiste prometteur en danse contemporaine au Canada (2011). Il a dansé entre autres pour Marie Chouinard, Sylvain Émard, Dominique Porte, Marie Béland, Sébastien Provencher, Claudia Chan Tak et Fleuve-Espace Danse. En 2016, grâce au soutien du Conseil des Arts du Canada, il participe au programme ATLAS, mapping future talents au Festival International ImPulsTanz à Vienne. S’intéressant également aux arts visuels, il a dansé dans l’installation Metallica de Jimmy Robert au AGO Art Gallery of Ontario. Son travail a été présenté au OFFTA, au Festival Zone Homa et au Short&Sweet à Montréal.
 
En tant qu’enseignant, Alexandre a approfondi sa pratique auprès des maîtres Marc Boivin, Sophie Corriveau, Linda Rabin, Andrew Harwood, Christine Lamothe, Anne Lebeau, Beverly Aitchison et Risa Steinberg via l'AEC Formation des formateurs en danse dispensé par l'École supérieure de ballet du Québec et l'École de danse contemporaine de Montréal (2014-2015). Depuis ce temps, il est enseignant invité au sein du programme professionnel de l’EDCM. Sa curiosité de découvrir des approches aux mouvements qui favorisent la santé globale du corps ainsi que la longévité d’une carrière en danse, l’amène à se former auprès des maîtres Dana Gingras & Nancy Lepore dans la méthode GYROKINESIS®.
 
 
À propos de sa classe technique : Atelier "Goûter à l’infini"
 
Ces classes d’une durée de 1 h 30 en continu entraînent le corps des danseurs par le moyen d’une série d’explorations kinesthésiques visant à développer un mouvement libre, efficace et incarner tout en éveillant les sens, l’imaginaire et la curiosité de chacun. Une attention spéciale est portée à l’amélioration de la puissance et des fonctions motrices du dos ainsi qu’à la mobilité de la colonne vertébrale à travers un voyage d’ondulations, de spirales, de courbes et d’extensions. Les participants chercheront à intégrer des chemins fluides et efficaces en effectuant les passages entre la verticale et la chute. L’emphase sera mise sur l’initiation du mouvement, l’usage du « momentum » et de la gravité afin d’accéder à une danse pleinement physique, dynamique et incluant la prise de risque.
 
 
 
Photo : Adéral Piot
 

Infolettre

Pour recevoir toute l’information sur nos formations, nos cours, nos activités, abonnez-vous à l’infolettre