Lucie Boissinot annonce son départ à la fin de l’année scolaire 2022-2023 de son poste à la direction artistique et des études de l’EDCM

Montréal, le 14 avril 2022 – Après 18 années à la direction artistique et des études de l’École de danse contemporaine de Montréal, Lucie Boissinot quittera ses fonctions en juin 2023, en vue de se consacrer à ses projets personnels.
 
Œuvrant dans le milieu de la danse contemporaine depuis plus de 40 ans, Lucie Boissinot embrasse les rôles d’interprète, d’enseignante et de chorégraphe, avant de se concentrer sur des fonctions de gestion et de consultation. 
 
« Je suis reconnaissante de la confiance qui m’a été accordée et renouvelée d’année en année depuis 2005, ainsi que de la latitude dont j’ai bénéficié pour imaginer et fonder de grands projets pour l’École. Je suis reconnaissante de l’accueil que les centaines d’artistes m’ont réservé au fil des ans, généreux, et désireux de participer à cet élan de passation et de renouvellement de l’art de la danse au sein de l’EDCM. Je suis reconnaissante des échanges fructueux que nous avons eu à l’égard de cette jeunesse hardie, de leur formation et de leur insertion dans le monde des arts vivants. Il n’existe que très peu de formations qui jonglent avec une telle précarité existentielle. Mais, ce qui est vrai et tangible, c’est qu’au sein de l’EDCM, nous sommes les témoins privilégiés de la très grande beauté qui fuse sous toutes ses formes, lorsque la danse est incarnée par nos jeunes! Mon plus grand désir a toujours été leur épanouissement personnel et artistique. D’ici ce départ annoncé, j’assumerai ma mission avec la même ardeur et autant de dévouement. » - Lucie Boissinot, directrice artistique et des études
 
Au cours de sa fructueuse carrière de danseuse professionnelle de 1979 à 2003, Lucie Boissinot est des rangs des Grands Ballets Canadiens, du Toronto Dance Theatre, de la compagnie Danse Partout et de La Fondation Jean-Pierre Perreault. Muse de nombreux chorégraphes, interprète recherchée et chorégraphe émouvante, elle collabore à la création d’un grand nombre de projets chorégraphiques canadiens. En 1985, elle est lauréate du Prix Jaqueline-Lemieux du Conseil des arts du Canada. Cette même année, elle débutera une longue carrière d’enseignement au sein d’institutions de formations supérieures. Reconnue pour son jugement éclairé sur la profession et son esprit visionnaire, elle siège tour à tour au Conseil des arts de Montréal et au Regroupement québécois de la danse et joue également un rôle actif auprès d’organismes artistiques ainsi que d’instances gouvernementales en matière culturelle, au Québec et à l'international.
 
Depuis qu’elle occupe la direction artistique et pédagogique de l’EDCM, Lucie Boissinot a contribué au renouvellement et à l’effervescence de la création en danse. Elle s’est engagée dans la refonte du programme de formation de l’interprète en danse contemporaine visant le rehaussement des standards dans l’enseignement de la danse. Son approche pédagogique, innovante et pluridisciplinaire, se veut en adéquation avec les besoins et exigences de la profession, tout en faisant la part belle à l’émergence de nouvelles propositions artistiques.
 
Au cours de son mandat, Lucie Boissinot a également favorisé le rayonnement artistique et culturel du Québec et du Canada en tissant des liens avec des établissements de formation de plusieurs pays. Parallèlement, elle a contribué à ce que l’EDCM devienne une structure d’accueil pour chorégraphes internationaux, ouvrant des perspectives de collaborations et d’échanges qui s’avéreront porteurs pour les étudiants et enseignants en danse.
 
Son passage à la direction de l’EDCM a aussi marqué le domaine de l’enseignement professionnel de la danse par la profondeur de sa réflexion sur le métier. De sa vision de l’avenir de la profession, naîtra en 2014 en collaboration avec l’École supérieure de ballet du Québec, le programme d’AEC Formateur en danse.
 
« La contribution de Lucie Boissinot au domaine de la danse contemporaine est immense. Motivée par la passion et par la conviction profonde qu’il faille honorer une jeunesse aux immenses talents diversifiés Lucie Boissinot a contribué au cours de sa carrière d’interprète, d’enseignante et de directrice artistique et des études à former plusieurs interprètes de renom ainsi que des enseignants qui continuent de s’inspirer de sa profonde réflexion sur la pédagogie de l’enseignement de la danse. Un legs inestimable que l’École va chérir pendant de longues années encore. Fort heureusement, l’École pourra profiter pendant encore une autre année entière de sa grande expertise et de son dévouement pour le travail pédagogique au service des jeunes apprentis interprètes inscrits dans le programme. » ajoute Yves Rocray, directeur général de l’EDCM. 
 
« Le Conseil d’administration de l’École tient à souligner l’apport considérable de Lucie Boissinot à la mission de l’institution au fil des ans. Il est de notre responsabilité d’honorer son héritage et de nous assurer de trouver une relève tout aussi compétente qui saura continuer à maintenir le leadership de l’EDCM dans le domaine de la formation supérieure en danse. » Sophie Émond, présidente du Conseil d’administration de l’EDCM
 
Un comité de sélection chapeauté par le conseil d’administration travaillera avec une firme spécialisée en recherche de cadre afin d’initier le processus de recrutement et d’envisager une transition fluide dans les mois à venir. 
 
 
À propos de l’École de danse contemporaine de Montréal
Spécialisée dans la formation des interprètes en danse contemporaine, l’École de danse contemporaine de Montréal (EDCM) se positionne comme un centre d’excellence dans le milieu des arts de la scène au Canada. Reconnue pour l’avant-gardisme et la rigueur de son enseignement, l’EDCM se veut un terreau fertile pour la recherche et le développement artistique ainsi que l’émergence de nouveaux courants. Depuis sa fondation en 1981, elle a formé plus de 400 danseurs interprètes professionnels qui s’illustrent sur les scènes nationale et internationale. L’EDCM, établissement d’enseignement affilié au cégep du Vieux Montréal est accrédité par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec et soutenu par Patrimoine Canadien.
 
 
Photo : Julie Artacho
 

Infolettre

Pour recevoir toute l’information sur nos formations, nos cours, nos activités, abonnez-vous à l’infolettre