Une nouvelle aventure

Une nouvelle aventure passionnante. Un monde inconnu effrayant. Telles étaient mes réflexions en 2018, avant mon déménagement en vue de débuter ma formation professionnelle à l'École de danse contemporaine de Montréal. Je m'appelle Gabby, j'ai grandi à Halifax en Nouvelle-Écosse et je suis danseuse, athlète et femme anglophone. Je savais que je voulais suivre un programme de danse professionnel après avoir obtenu mon diplôme d'études secondaires, alors j'ai fait mes recherches. L’EDCM était l'école de mes rêves et j'étais tellement enthousiaste d'y être admise!
 
Déménager à Montréal était excitant et inquiétant à la fois. Je craignais d'être seule; je me demandais si j’allais trouver une nouvelle communauté et me faire un réseau d'amis. Or, j'ai trouvé immédiatement une communauté dynamique d'étudiants, de professeurs et une équipe administrative de l'EDCM, tous là pour m'aider et me soutenir.
 
J'ai appris énormément de choses en m’installant au Québec pour mes études de danse. L'un des éléments les plus importants est le fait que l'adaptation prend du temps. En tant qu'anglophone provenant de l'extérieur de la province, vivant seule pour la première fois et étudiant dans un programme francophone, j'avais beaucoup de paramètres à ajuster dans ma vie. Faire partie d’un programme à taille humaine s’est avéré utile. J'ai rapidement éprouvé un sentiment de camaraderie. Je savais également que mes nouveaux amis et moi devions tous nous adapter à ces nouvelles expériences, incluant notre cheminement à travers la formation en danse. Passer chaque jour ensemble nous a aidé à nous sentir moins seuls.
 
À l'EDCM, les camarades de classe deviennent une famille. Mon affection pour chaque personne de ma cohorte a continué de grandir tout au long des trois années de formation. Nous avons tous été témoins de la transformation de chacun en êtres humains et interprètes incroyables. Ils ont ri à mes côtés et m'ont encouragé lorsque j'en avais besoin. Leur soutien indéfectible m'a aidé à devenir la danseuse et l'amie que je suis aujourd'hui.
 
En tant qu'anglophone, étudier en français a nécessité quelques ajustements, mais avec l'aide reçue c’était un défi surmontable. J'avais certes étudié le français en secondaire, mais quand je suis arrivée dans ce programme mes compétences linguistiques en conversation étaient minimes et j’avais peu de confiance en ma capacité à communiquer en français. J'ai toutefois vite compris que je pouvais demander de l'aide lorsque j'en avais besoin. J'avais autours de moi un groupe de vingt-quatre camarades de classe, de nombreux enseignants, des amis d'autres cohortes, le personnel de l’École et Internet pour demander de l'aide à la traduction. La plupart des étudiants, professeurs et administrateurs sont bilingues, dans une certaine mesure, et tiennent à vous soutenir afin que vous compreniez ce qu’il se passe en classe. J'ai été encouragée à pratiquer mon français et à poser des questions afin qu'ils puissent m'expliquer les choses en anglais lorsque j'avais besoin d'un soutien additionnel. J'entre maintenant dans un studio avec la certitude de pouvoir communiquer pleinement avec mes camarades de classe et mes enseignants. J'ai travaillé à développer mon français et la communauté autour de moi m'a aidée!
 
Partir pour une autre ville en vue d’étudier dans une autre langue peut être une perspective stressante, mais personnellement je suis tellement reconnaissante d'avoir fait le saut et d'être venue à Montréal pour étudier à l'EDCM. Ces années m'ont donné une formidable opportunité de grandir, d'apprendre, de collaborer et de m'épanouir artistiquement et personnellement. Déménager à Montréal pour intégrer l'EDCM est la décision la plus gratifiante que j'ai prise jusqu’à présent.
 
- Gabrielle Kachan, étudiante de troisième année
 
 
 
/// Dans la rubrique Vie étudiante, les étudiant.es en danse contemporaine à l'EDCM prennent la plume : l'occasion de découvrir différents points de vue et sujets en lien avec la formation professionnelle, le quotidien des jeunes artistes et la vie à Montréal.   ///
 
 

Photo : Julie Artacho | Interprète : Gabrielle Kachan

 

Dernières nouvelles

Infolettre

Pour recevoir toute l’information sur nos formations, nos cours, nos activités, abonnez-vous à l’infolettre