3 questions à Edgar Zendejas

Le chorégraphe Edgar Zendejas a été invité par l'EDCM pour créer une oeuvre avec les danseurs de deuxième année qui sera présentée au spectacle Les danses de la mi-chemin entre le 6 et le 9 décembre 2017.

Il a répondu à nos questions.

- EDCM : Pourquoi bouges-tu?
- EZ : Je pense vraiment qu’il existe de nombreuses façons de s’exprimer en tant qu’êtres humains, et nous n’en choisissons pas la manière, cela vient à nous. Lorsque nous voyons, écoutons ou ressentons cette forme d’expression, nous le savons et nous nous identifions à elle ; nous pouvons la goûter, la sentir, nous ne faisons qu’un avec elle. C’est ce que j’ai moi-même ressenti quand j’ai vu de la danse pour la première fois. C’était comme regarder quelque chose de si familier mais en même temps si nouveau pour moi, jeune mexicain pour qui l’art ne faisait partie d'aucun cercle familial ou amical. Alors je bouge parce que c’est mon expression à moi en tant qu’âme utilisant toute l’expressivité du corps et son énergie.
 
- EDCM : Comment crées-tu avec les étudiants?
- EZ : Mon premier contact avec un artiste, collaborateur, professionel, étudiant, pré-professionnel reste le même. J'utilise en principe des mouvements synchronisés issus de ma propre manière de bouger. Suite à la transmission d'un vocabulaire chorégraphique, j'adore observer les réactions. Il y a foule d'émotions passant de la joie et de l'enthousiasme au souci et à la peur parfois. J'essaye vraiment de mettre en place un terrain commun à chacun. J'aime particulièrement identifier nos similitudes dans le cadre du groupe ainsi qu'utiliser les différences en vue de créer du contraste au sein de l'oeuvre. Je dépends à 100% de la participation des danseurs pour créer une pièce. Ils me donnent l'inspiration et je développe un axe qui nous dirige chacun de nous. Je pense que nous, chorégraphes et interprètes, n'arrêtons jamais d'apprendre. La seule différence est que les chorégraphes, avec le temps, détiennent davantage d'outils pour approcher des façons d'exprimer le mouvement et des idées. Mais dans mon travail personnel j'aime ce que chaque artiste amène à la création, autant dans le processus que dans le résultat final. 
 
- EDCM : En un mot, c’est quoi la danse pour toi?
- EZ : Précision
 
 
 

Infolettre

Pour recevoir toute l’information sur nos formations, nos cours, nos activités, abonnez-vous à l’infolettre