Leïla Mailly

Leïla Mailly EDCM

Entraînement connexe / gymnastique holistique

 

 

Après dix ans de formation en danse contemporaine, Leïla conclut son parcours pré-professionnel en interprétation au sein de l’École de danse contemporaine de Montréal (EDCM), en mai 2016. Dès sa sortie, elle participe au projet « Fly » d’insertion professionnelle de l’EDCM, avec la chorégraphe Victoria Mackenzie puis entame une collaboration avec la chorégraphe Catherine Gaudet. En septembre 2018, l’interprète fait son entrée sur la scène professionnelle dans L’affadissement du merveilleux, présenté à l’Agora de la danse de Montréal (Canada). Parallèlement, Leïla obtient la bourse de soutien à l’entraînement de Circuit-Est, désignée par les dix compagnies membres, pour la saison 2018-2019. Depuis, Leïla compte à son actif diverses reprises de rôles notamment dans Au sein des plus raides vertus, de Catherine Gaudet; BREACH d’Alexandre Morin ; Et si tu n'existais pas, le pop up, de Danse dans son salon et dans Solitude Duo, de Daniel Léveillé Danse. Elle a aussi travaillé pour la compagnie Fleuve-Espace-Danse, dans Projet 12 et Prendre le Nord

 
En parallèle à sa carrière d'interprète, Leïla entame en 2019 sa formation auprès de l’Institut International de Gymnastique Holistique (IIGH). Elle obtient le diplôme d'éducatrice somatique – praticienne de la Gymnastique Holistique — Méthode du Dre Ehrenfried (GHE) à Montréal, en décembre 2020. Dès lors, Leïla est fort enthousiaste de partager cette méthode auprès de sa communauté de la danse contemporaine et à toutes personnes qui désireraient découvrir celle-ci. Leïla a toujours aspiré à se rapprocher de pratiques qui favorisent l’autonomie en générale, l'épanouissement et l’expression de soi, émancipatrice, libre — comme le mouvement, la communication consciente, l’herboristerie, la permaculture (humaine) et la méditation. Ainsi grâce à la GHE, elle souhaite offrir et partager ses connaissances pour que le plus grand nombre de personnes puissent renouer avec leur corps (« soma ») et leur capacité à en prendre soin, le comprendre, l’écouter et le laisser être. Elle croit à l’importance de se réapproprier à la fois cet espace, autant dans le quotidien que pour niveler sa parole artistique dansée. À la fois, il y a par la transmission de l'éducation somatique une démarche militante par la philosophie (corps-esprit) qu'elle sous-tend. Un
souhait de contribuer à la préservation du Vivant , du « care », de favoriser des pratiques « d'empowerment » qui nous redonne une opportunité de faire "l'expérience de son corps en tant que lieu de connaissance." (Gillain, 2002), de développer un sens critique, réflexif, et une « autorité interne somatique » (Fortin, 2008) pour nous émanciper au mieux de certaines pollutions/injonctions sociales capitalistes, néo-libérale, patriarcale, etc.
 
Leïla propose actuellement ses services d’enseignements auprès de structures de formations d'artistes en danse (l'UQAM et l'EDCM) ainsi qu' au privé pour des interprètes en danse et autres publics. Ses séances de GHE sont en français, en présentiel et en ligne avec la plateforme Zoom, depuis Montréal (Qc).
 
En 2021, Leïla rejoint également le Regroupement en Éducation Somatique à titre d'adjointe à la coordination pour soutenir et aider au rayonnement de l'organisme et de l'éducation somatique, tout en poursuivant sa carrière d'interprète auprès de la chorégraphe Catherine Gaudet.

 

 

Photo : Arianne Nantel-Gagnon 

Infolettre

Pour recevoir toute l’information sur nos formations, nos cours, nos activités, abonnez-vous à l’infolettre