Un documentaire donne voix à la relève artistique au Québec

 
Produit par l’Association des écoles supérieures d’art du Québec (ADESAQ), le film Créer en français dresse un portrait tout en nuances des enjeux linguistiques tel que vécus par les jeunes qui aspirent à faire carrière en humour, en théâtre, en musique, en cirque, en danse et en cinéma. Le moyen métrage, réalisé par Pierre-Yves Beaulieu et Noémie Letu, deux diplômés de L’inis, donne la parole à des étudiants et à leurs professeurs tout en les montrant à l’œuvre, en plein apprentissage. Des diplômés témoignent également de leur expérience.
 
Ce panorama permet de constater la fierté de la relève artistique québécoise, consciente de son statut d'enclave en Amérique du Nord, à l'heure de la multiplication des plateformes principalement anglophones sur Internet. La langue française y est dépeinte non pas comme une barrière, mais comme une opportunité, surtout dans les classes cosmopolites qui sont souvent la norme dans les écoles supérieures d’art. Comme le dit une étudiante : « Le Québécois est une langue complexe, riche, avec vraiment toute une cohérence, puis un charme fou ! » 
 
Le documentaire est diffusé sur les ondes télévisuelles de Savoir média. « Nous sommes fiers de nous associer à la diffusion d’un documentaire qui nous amène dans le quotidien d’enseignants, de créateurs et d’artistes de la relève de toutes origines qui baignent dans la création… en français », souligne Nadine Dufour, directrice générale de Savoir média. Pour visionner le documentaire, visiter savoir.media.
 
La réalisation de Créer en français s’inscrit dans un projet financé par le Fonds de promotion et de valorisation de la langue française. « Ce projet a intéressé rapidement neuf écoles supérieures d’art du Québec et relève l’engagement de celles-ci dans le fait français alors qu’elles forment les acteurs de notre expression culturelle et qu’elles agissent comme moteur du renouvellement de la création francophone », signale Chantal Boulanger, directrice de l’ADESAQ.
 
Créer en français rend compte du quotidien du Conservatoire d’art dramatique de Montréal, du Conservatoire de musique de Montréal, de l’École de danse contemporaine de Montréal, de l’École nationale de la chanson, de l’École nationale de cirque, de l’École nationale de l’humour, de l’École supérieure de ballet du Québec, de L’inis et de Musitechnic.
 
À propos de l’Association des écoles supérieures d’art du Québec
L’ADESAQ a pour mission de favoriser la concertation et l’échange d’informations, d’expériences et d’expertises entre ses membres, visant ainsi leur développement et la valorisation de la formation professionnelle en art au Québec.
 
 

 
Interprète sur la photo : Melina Stinson

Infolettre

Pour recevoir toute l’information sur nos formations, nos cours, nos activités, abonnez-vous à l’infolettre