Georges-Nicolas Tremblay

Georges-Nicolas Tremblay | EDCM

Atelier d'interprétation - Dramaturgie

Issu des arts visuels, du théâtre et de la danse, Georges-Nicolas Tremblay est un artiste qui réévalue continuellement sa pratique. Sa curiosité et ses questionnements traversent chacun des projets dans lesquels il s’implique, que ce soit de la comédie musicale ou des formes d’arts vivants plus expérimentales. C’est ce qui le mène à la maitrise en danse à l’UQÀM où il s’intéresse à la dramaturgie en danse, qu’il observe comme un système complexe de pouvoir et de relations qui se développe avec les interprètes et leur singularité.
Comme interprète, il a dansé, entre autres, pour les chorégraphes Isabelle Van Grimde, Sylvain Émard, Harold Rhéaume et Hélène Blackburn. Il est de la distribution de 26 lettres à danser, une création de Bouge de là, compagnie de danse jeune public dirigée par Hélène Langevin. Il travaille également pour la compagnie Je suis Julio (Ariane Boulet et Nate Yaffe), Corpuscule Danse (France Geoffroy) et Lilith & Cie (Aurélie Pédron). Parallèlement à sa carrière sur scène, il enseigne sa vision de la dramaturgie en plus de travailler comme conseiller artistique et dramaturge.
 
À propos de l'atelier : L'interprète-dramaturge
 
Dans un contexte chorégraphique où la créativité de l’interprète est souvent mise de l’avant, cet atelier propose des outils pour affiner la capacité de proposer des idées et de prendre des décisions, tant intuitives que rationnelles, qui nourrissent et font avancer la dramaturgie. 
Partant d’un point de vue dramaturgique pour paramétrer la recherche et l’interprétation, l’interprète devient maitre d’œuvre. C’est de lui qu’émerge le spectacle, comme il est au cœur du processus. 
Nous explorerons comment proposer, comment répondre; quand rompre, suivre ou écouter. Comment tracer la courbe dramaturgique de l’intérieur? Comment générer une physicalité cohérente, juste? En fonction de ces choix, le résultat est en perpétuelle mouvance. Une exploration sur l’imprévisibilité, la spontanéité et le pouvoir constant de l’interprète sur le spectacle vivant, ainsi que sur le sens que celui-là peut avoir pour lui et pour le spectateur.
Cet atelier vise à conscientiser les enjeux dramaturgiques d’une œuvre chorégraphique et l’apport de l’interprète à celle-ci. 
En alternant entre théorie, observation et pratique, les participants sont invités à s’ouvrir sur les différents aspects de la dramaturgie en danse pour nourrir la création et leur interprétation.
 

 

Photo : Julie Artacho

Infolettre

Pour recevoir toute l’information sur nos formations, nos cours, nos activités, abonnez-vous à l’infolettre