Mettre un peu de clarté dans ses idées

 

Comment organise-t-on son emploi du temps ? C’est un questionnement pertinent étant donné les exigences de l’ère dans laquelle nous vivons, celle où chaque minute semble être comptée et maximisée, mais aussi en raison de l’horaire concis et dense des étudiants en danse contemporaine à l’EDCM. En ce qui me concerne, je vois deux grandes étapes par lesquelles on peut y parvenir, étapes que je décrirais, selon mon expérience, dans les lignes qui suivent.
 
La première étape de toutes consiste à définir son emploi du temps. D’une part, il faut énumérer les activités qui le composent et leur nature : nos études, notre emploi, le temps qu’on conserve pour soi-même, nos tâches et nos responsabilités, nos projets personnels et le temps qu’on alloue à nos proches et à ceux qu’on aime. D’autre part, on se doit aussi de considérer les implications de ces activités en matière de temps, d’efforts, de demande physique et émotionnelle ; tout cela évidemment en établissant nos propres capacités dans chacune de ces sphères. Parfois, faire le bilan de son emploi du temps demandera de ré-évaluer la nécessité de ses obligations et activités, dans le cas où elles excèdent notre capacité, ce que nous sommes réellement capables de supporter. Il faut parfois faire des choix et évaluer ses priorités, de manière raisonnable. Chacun doit trouver son juste milieu : l’endroit où il sera stimulé intellectuellement, artistiquement, et où il sera en mesure d’avoir du temps pour lui, sans toutefois être dépassé et surchargé par ce que son emploi du temps requiert. Cela est dû en partie au fait que la qualité de ce que l’on produit peut se trouver grandement affectée si nos engagements surpassent notre capacité, mais cela tient également à notre état émotionnel qui y est étroitement lié. 
 
La deuxième étape à mon avis pour organiser son emploi du temps est d’inscrire dans un horaire réaliste les composantes énumérées plus haut. Par exemple, on peut établir des moments précis pendant la semaine afin d’exécuter nos travaux, en se fixant des objectifs précis à atteindre dans chaque période d’étude. Si l’on a davantage de périodes disponibles, on peut tout à fait prendre de l’avance en prévision d’imprévus : on ne se remerciera jamais assez de s’y être pris une journée plus tôt si quelque chose d’inattendu s’incruste sans prévenir dans notre horaire ! Le plus fantastique, c’est que si aucune activité inopinée ne survient, le temps supplémentaire qu’on s’était alloué peut servir pour autre chose, comme pour prendre soin de soi. Je suis d’avis qu’une régularité dans les activités aide réellement à ne pas perdre le fil, surtout pour les étudiants qui ont des horaires chargés et exigeants, comme c’est le cas à l’EDCM. Cette situation est aussi de mise pour les étudiants qui habitent seuls et se doivent d’être autonomes ! 
 
En ce qui me concerne, même si la routine m’est extrêmement chère, je reconnais qu’elle peut s’avérer trompeuse et dangereuse. En effet, en y étant trop attaché, une simple et petite perturbation peut s’avérer extrêmement déstabilisante, dépendamment des personnes et des personnalités. C’est pourquoi il faut aborder la routine avec une attitude flexible. La routine est un cadre, mais un cadre poreux et malléable. Si l’emploi du temps vient à être modifié, il s’agit de s’accommoder aux exigences du moment. On peut donc se fier à une routine, sans toutefois compter aveuglément sur elle ! 
 
Bien que chaque type de personnalité fonctionne et réagisse différemment selon l’organisation de son emploi du temps, dans mon cas, ces lignes directrices guident mes semaines et m’aident à me sentir en contrôle de ma vie. Elles me permettent de m’investir entièrement sur ma pratique en danse, dans le but de tirer le meilleur de ma formation !
 
Laura Brisson, étudiante de première année
 
 
 
/// Dans la rubrique Vie étudiante, les étudiant.es en danse contemporaine à l'EDCM prennent la plume : l'occasion de découvrir différents points de vue et sujets en lien avec la formation professionnelle, le quotidien des jeunes artistes et la vie à Montréal.   ///
 
 

Photo : EDCM | Interprète : Laura Brisson

 

Dernières nouvelles

Infolettre

Pour recevoir toute l’information sur nos formations, nos cours, nos activités, abonnez-vous à l’infolettre