3 questions à Charles Brecard

Le chorégraphe Charles Brecard répond à trois questions alors qu'il est actuellement en résidence de création d'une pièce avec les étudiant.es de troisième année qui sera présentée au spectacle Cru d'automne 2020, du 16 au 19 décembre 2020 à Tangente Danse. 

- EDCM : Pourquoi bougez-vous?
- CB : Je pourrais trouver toutes les raisons du monde mais fondamentalement, je n’en sais rien. Il est juste advenu que je sois passionné par le mouvement, et je pense que je n’ai pas besoin d’en savoir plus. Disons que c’est comme un chemin spirituel, pas besoin de mots, juste d’actes.
 
- EDCM : Quel est votre processus de création avec les interprètes?
- CB : Mon processus de création découle de l’introspective que j’ai entamé depuis quelques années. La recherche d’une gestuelle et d’une esthétique qui m’est propre et authentique, influencées par les différentes danses que j’ai expérimentées, des différentes oeuvres qui m’ont inspirées, des différentes personnes que j’ai rencontrées.
Mon rôle est de leur retransmettre cela, de faire en sorte qu’ils/elles y trouvent leur voix singulière à travers un langage qui ne leur est pas familier et surtout qu’ils/elles apprennent à la faire valoir pour que chacune de leur personnalité ressorte.
Concrètement parlant, nous construisons ensemble du matériel chorégraphique selon différents paramètres (thème, rythme, état physique ou psychique, etc).  Je lance un « concept » ou une idée, on recherche ensemble. Je vois leur travail, je le transforme, je le mets dans l’espace et ainsi de suite. Parfois j’ai des images très claires de ce que je souhaite, parfois je me laisse surprendre par la spontanéité du moment.
Enfin, j’essaye de faire en sorte qu’il y ait une hiérarchie plus horizontale, je les considère comme des collaborateurs et collaboratrices. D’avoir un environnement de travail sain où tout peut se dire, dans un respect mutuel. Estomper cette barrière entre interprète et chorégraphe qui ne fait que nourrir l’égo de ce dernier.
On rigole, on s’amuse, on ne se prend pas trop la tête, mais quand il faut travailler, on y va à fond !
 
- EDCM : En un mot, c’est quoi la danse pour vous?
- CB : Résister. (pour exister)
 
 
Photo : Valérie Dubuc

Dernières nouvelles

Infolettre

Pour recevoir toute l’information sur nos formations, nos cours, nos activités, abonnez-vous à l’infolettre