Danse et engagement social : conférences avec Bernardo Montet et Taoufiq Izeddiou

Dans le cadre de la deuxième édition du festival Altérité pas à pas, organisé par Nord Sud Arts et Culture, la directrice artistique et pédagogique de l'EDCM Lucie Boissinot, animera deux conférences sur le thème de l'engagement politique et social en danse contemporaine. Elle donnera la parole aux chorégraphes Bernardo Montet et Taoufiq Izeddiou.

Le 31 octobre 2017 de 11 h 30 à 12 h 30 : Bernardo Montet

Formé à l’école Mudra de Maurice Béjart, Bernardo Montet a d’abord poursuivi sa carrière auprès de la chorégraphe Catherine Diverrès en codirigeant avec elle le Centre Chorégraphique National de Rennes jusqu’en 1998. Depuis Pain de Singe, solo fondateur imaginé avec le cinéaste Téo Hernandez en 1987, Bernardo Montet a signé plusieurs pièces dont Issê Timossé en 1997 avec la complicité de Pierre Guyotat, auteur et récitant mais également O.More en 2002. Au Centre Chorégraphique National de Tours dont il est le directeur de 2003 à fin 2011, il crée neuf pièces dont Parcours 2C (2004), Batracien l’après-midi (2007), Switch Me Off (2009), Isao et Des Hommes (2011). Bernardo Montet est aujourd’hui artiste associé au projet SE/CW à Morlaix dans le Finistère (France). Il crée Lux Tenebrae en 2013 puis reprend O.More en 2016. Toutes ses pièces, portées par l’exigence et la radicalité, traitent de sujets qui lui sont chers : le colonialisme, la mémoire, l’identité, la conscience des corps, la résistance…
 
Le 1er novembre 2017 de 11 h 30 à 12 h 30 : Taoufiq Izeddiou
 
Taoufiq Izeddiou est chorégraphe, pédagogue, co-fondateur et directeur artistique de la Cie Anania et du festival de danse contemporaine On Marche. Né à Marrakech, il poursuit des études en architecture et pratique la boxe et le théâtre avant de se tourner vers la danse. Suite à des formations de classique et de jazz dispensées au sein de l’Institut Français de Marrakech, il se découvre la passion de la danse contemporaine au début des années 90, par de grands chorégraphes dont Bernardo Montet qui l’ouvre à la scène professionnelle dès 1997. Ils partageront leurs questionnements sur l’origine et l’identité. Parallèlement à sa carrière de danseur professionnel, il signe sa première chorégraphie en 2000. Soucieux de transmission et de pédagogie, il met en place la première formation en danse contemporaine, Al Mokhtabar I (le Laboratoire) entre 2003 et 2005 dont seront issus plusieurs danseurs de la compagnie Anania et Al Mokhtabar II. En 2007, il obtient son Diplôme d’État en danse contemporaine en France. Depuis lors, à cheval entre le Maroc et l’Europe, il crée des œuvres qui explorent les tensions entre tradition et modernité et qui libèrent les corps à la faveur de la nuit. Il signe en 2013 Rev’Illusion, sa 10ème création qui est actuellement en tournée. Les chorégraphies de Taoufiq ont été accueillies en Afrique, au Moyen Orient, en Europe, en Amérique Latine et Amérique du Nord dans les évènements et les lieux les plus prestigieux de la danse contemporaine.
 
Lieu : École de danse contemporaine de Montréal, 1435 rue de Bleury - suite 600, Montréal

 

Photo : Adéral Piot

Infolettre

Pour recevoir toute l’information sur nos formations, nos cours, nos activités, abonnez-vous à l’infolettre